Dr. JEAN MAKHOUL

 

Gynécologue
Spécialisé en obstétrique, chirurgie, fécondation in vitro et échographie 3D; dépistage durant la grossesse, écho doppler, hydrosonographie et écho sénologique.

> consultations

Rattaché aux hôpitaux:
Clinique Edith Cavell, Hôpital Saint Pierre, Hôpital d’Ixelles pour les accouchements, la chirurgie et la fécondation in vitro.

 

Spécialités:

- L’échographie 3D en obstétrique : se pratique, au centre, sur une machine de pointe, Voluson 730, elle vous permettra de visualiser votre bébé de façon plus concrète.

 

Les avantages de l'échographie 3D sont principalement la finesse de l'image obtenue par reconstitution.
Au premier trimestre, la qualité de l'image permet de pouvoir détecter des malformations au niveau des membres, des oreilles, de la face, des orbites, des mains et des pieds. Le 3D donne la possibilité de visualiser des anomalies du crâne, du cerveau, des os, des mains et des pieds ainsi que du coeur. L'étude du rachis est également très précise. L'échographie 3D permet par sa technologie de déceler avec précision un grand nombre de pathologies de façon plus précoce que l’échographie 2D.
Au deuxième trimestre, l'échographie 3D rend possible une visualisation morphologique
fine du fœtus. Elle dépiste de façon plus aisée certaines pathologies surtout cardiaques
ou de défaut de la mâchoire, telle que fentes palatines ou labiales.
En dehors de l’aspect purement médical et diagnostique du 3D, cette technologie donne aux futurs parents la possibilité de « voir » leur bébé en volume avant la naissance et d’apporter éventuellement un plus dans l’affectif de la grossesse.

 

- L’échographie 3D en gynécologie : permet de mieux définir les anomalies utérines ou ovariennes, leurs limites physiques, apportant ainsi un complément dans le diagnostique primordial. Avec l’apport de l’étude du doppler, des informations quand à une éventuelle malignité peuvent être essentielles.

 

- L’hydrosonographie : est une échographie dynamique pendant laquelle on injecte dans la cavité utérine, via le col, du liquide aqueux (sérum physiologique) au moyen d’un fin cathéter. Elle aide à dépister des pathologies utérines, d’une partie des trompes, sans être un examen invasif. Elle remplace souvent l’hystérographie. C’est un examen indolore et sans risque allergique (contre-indiqué en cas de grossesse).

© centre médical l'Elan | septembre 2010